Le mont d’Or, c’est la vie !

Ceci est un cri du cœur : non, la raclette n’a pas le monopole de la porn food hivernale. Y’a le mont d’Or aussi. Qu’on se le dise !

Raclette ou mont d'Or ? Le débat fait rage !

Je sais, je prends un gros risque. Le sujet divise chez les adeptes de l’attentat calorique montagnard. Mais je vous le dis sans détour : pour moi, il n’y a pas débat. Le mont d’Or est loin devant.

Je vous dois cette confession, cependant : longtemps, la raclette a suffi à mon bonheur. Tous les ans, j’attendais avec impatience les premiers grands froids, qui annonçaient son retour. J’ai grandi à Nancy : la saison des raclettes y commence tôt, et y finit tard !

Une fois adulte, et libre de mes choix, j’ai signé mon premier acte de rébellion gastronomique à l’été 2001 : une raclette en plein mois d’août. Depuis, je reste fidèle à cette tradition. Car c’est le seul défaut du mont d’Or : il se cache, l’été. Le salaud ! Alors forcément, quand il revient, je suis jouasse !

Découverte fortuite

J’ai dû attendre mes vingt ans pour découvrir l’existence du mont d’Or. Vous réalisez le nombre d’hivers sacrifiés ? Je refuse d’y penser, c’est trop douloureux.

Je préfère remercier publiquement Bébert : sans toi, je serais certainement toujours dans l’ignorance. Bébert, tu m’as fait découvrir ce petit trésor, et ma balance te déteste !

Same Same

Oh, malheureux ! Il y a fromage fondu et fromage fondu. Le mont d’Or est fluide, il coule de la cuillère à l’assiette avec légèreté pendant que sa comparse, la raclette, se traine laborieusement, poussée sans ménagement par son homonyme en bois. 

Tu comprends le message que ça envoie à ton cerveau ? Mange, mon enfant, tu ne risques rien, ça glisse ! Le mont d’Or est fourbe, mais on lui pardonne : il nous épargne la corvée vaisselle des poêlons.

Bon, entre nous, je n’ai rien contre une bonne raclette de temps en temps. Mais le mont d’Or, c’est la vie. Et surtout, je cite mon mari : « Quand t’as pas envie de te faire chier, c’est parfait ». Voilà, c’est dit !

Et vous, plutôt #teamRaclette ou #teamMontdOr ?

N’oubliez pas de boire un peu, et de lire beaucoup !


J’espère que cet article vous a plu. Mes billets n’ont aucune valeur d’exemple, je me contente d’y raconter une expérience : la mienne. N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire juste en dessous, et à me dire quels thèmes vous souhaiteriez que j’aborde sur mon blog ! À très vite pour un nouvel article !

4 commentaires

Laisser un commentaire