« Merci maîtresse » Anouk F.

Le résumé

Merci Maîtresse, Anouk F.

C’est l’histoire de Carla, qui est venue et qui a dû repartir. Trop vite.
C’est l’histoire de Martim, qui aurait préféré ne pas être là, avec nous.
Celle d’Habib, aussi,  qui espère chaque matin qu’il y aura sport aujourd’hui.
C’est l’histoire de Valentine et de son papa.
D’Adriano et de la quiche qu’il a vomie sur sa dictée ce matin.
De Timéo, qui n’avait pas de chat mais des griffures quand même.
Mais aussi de la corde de Laurence, la directrice, sur laquelle on a un peu trop tiré.
C’est leur histoire à tous.
Et la mienne, aussi.
L’histoire de mon école, de notre école. Et de la vôtre aussi, sûrement.

Un mot sur l’auteure

Après avoir été journaliste pendant plus de huit ans pour Radio France, Anouk F. démissionne et s’inscrit en candidat libre au concours de professeur des écoles. Elle commence à enseigner en septembre 2013 et est actuellement  » maîtresse  » dans le sud de la France, dans une école REP, dite  » de regroupement « , accueillant des enfants allophones.

Après avoir été journaliste pendant plus de huit ans pour Radio France, Anouk F. démissionne et s’inscrit en candidat libre au concours de professeur des écoles. Elle commence à enseigner en septembre 2013 et est actuellement  » maîtresse  » dans le sud de la France, dans une école REP, dite  » de regroupement « , accueillant des enfants allophones.

Mon ressenti de lecture : merci maîtresse !

Je l’ai connue « voix » avant de la découvrir plume. Mais parce qu’elle était déjà plume en étant « voix », je ne suis pas surprise par la qualité de son écriture.

J’ai aimé le style direct, sans détours ni faux-semblants. Le politiquement incorrect qui risque, parfois, de faire grincer quelques dents (et c’est tant mieux).

Je sais que vous êtes nombreux ici, à naviguer dans les eaux troubles de l’enseignement. Je ne peux que vous conseiller de plonger dans l’histoire de Carla, Martim, Habib, Valentine et tous les autres. Mais cette histoire est aussi la votre. C’est pas moi qui le dis, c’est la maîtresse !

Laisser un commentaire