« Non stop » Frederic Mars

"Non stop" Frederic Mars couverture du livre
Black Moon Thriller

Résumé

« Non stop » Frederic Mars. 9 septembre 2012, Manhattan. Un homme ordinaire reçoit une enveloppe anonyme et se met à marcher en direction du métro. À peine s’est-il arrêté sur le quai de la station qu’il explose, semant la mort autour de lui. Très vite, les mises en marche et explosions de ce genre se multiplient à une allure folle. Sam Pollack et Liz Mc Geary, les deux agents chargés de l’enquête, doivent admettre qu’ils sont confrontés à une attaque terroriste d’une envergure inouïe. 

Une attaque non revendiquée

Et d’autant plus difficile à contrer qu’elle transforme des innocents en bombes humaines, faisant d’eux les agents de ce scénario apocalyptique. Tous se sont vu implanter un pacemaker piégé dans les deux dernières années. Tous reçoivent ces fameuses enveloppes kraft et se mettent à marcher. S’ils s’arrêtent, la charge explosive se déclenche, où qu’ils soient. Quels que soient leur âge, leur sexe et leur couleur de peau. La cavale sans fin de ceux qu’on appelle les Death Walkers, les marcheurs de la mort, ne fait que commencer.

Un mot sur l’auteur

Frédéric Mars (né le 18 mai 1968) est un romancier et scénariste français, auteurs d’ouvrages classés dans des genres très différents : thriller (Non Stop), suspense psychologique (L’amour est une femme), comédie romantique (Son parfum), thriller historique (Le sang du Christ), jeunesse (Les Ecriveurs), autobiographie fictive (Lennon Paradise), etc.
Après plusieurs années passées dans la presse magazine et diverses rédactions online, Frédéric Mars a quitté le journalisme et la photo pour ne se consacrer qu’à son travail d’auteur de livres.
Outre ses romans, il a publié plus d’une quarantaine d’essais, documents et livres illustrés, sous diverses identités.
Il admet lui-même qu’il arrêterait tout (y compris d’écrire quelques instants) pour le plaisir d’un sorbet aux fruits rouges ou une séance de cinéma.

Mon ressenti de lecture

« Non stop » est clairement l’un de mes romans préférés. Je l’ai lu pour la première fois il y a sept ans, et j’ai relu ce petit pavé de 650 pages plusieurs fois depuis.

Cette lecture, je l’ai menée au même rythme que les personnages qui peuplent le livre : au pas de course. Haletant, surprenant, effrayant… Je ne vais pas disserter sur ce roman, mais simplement vous dire que j’ai rarement été tenue en haleine de la sorte.

Si vous aimez les thrillers, que vous êtes en recherche d’un page-turner dans le genre : foncez. Je l’ai englouti en 24 heures. A lire de toute urgence !

N’oubliez pas de boire un peu, et de lire beaucoup !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.