And the Lions goes to…

Pincez-moi, je rêve ! À quelques jours de souffler sa première bougie,
« Demain le jour se lèvera » remporte le prix littéraire Roman régional du Lions Club. Je n’aurais pas rêvé meilleur cadeau. 

Demain le jour se lèvera remporte le Prix régional du roman Lions Club

C’est incroyable. Lorsque j’ai commencé à écrire, je n’imaginais pas publier le fruit de mon travail, ni que mes mots sauraient toucher des lecteurs qui me sont inconnus. Et encore moins remporter un prix littéraire. Je ne cours pas après les prix, je n’aurais donc pas pensé à faire concourir mon premier roman si je n’avais pas reçu un mail, ce matin du 7 mai 2019. Petit retour en arrière.

Une aventure inattendue

Tout a commencé ce 7 mai, jour où Le Télégramme m’a fait l’honneur, et l’immense bonheur de me consacrer… sa dernière page. Sans cet article… 

 

Vers 9 h, comme tous les autres matins, je fais mon tour des réseaux sociaux, et je vérifie ma boite mail. Ce matin-là un mail en particulier attire mon attention, il a pour objet « Concours Lions Clubs District 103 Ouest du premier roman ». Je l’ouvre, une moue circonspecte au coin des lèvres, je l’avoue. Et je découvre le message très sympathique de Mme Calarnou, en charge de l’organisation de ce concours. Elle m’invite à soumettre mon premier roman au comité de sélection.
Sans cet article, puis ce mail, jamais je n’aurais eu l’idée d’envoyer mon roman à un concours. D’une part, j’étais persuadée que seuls les livres soumis par des maisons d’édition traditionnelles étaient éligibles. Mais surtout, jamais je n’aurais osé, de moi-même, soumettre mon roman.

Qui ne tente rien…

J’ai donc expédié mon bébé en trois exemplaires, comme demandé. Puis j’ai mis cette aventure de côté, pour me concentrer sur mes projets en cours et profiter de l’été. Après tout, le comité de sélection ne donnerait le résultat de cette première phase que quatre mois plus tard. Croyez-moi quand je vous dis que ce concours m’était complètement sorti de la tête. Peut-être parce que je n’y croyais pas trop ? Il y a certainement un peu de ça. Quelle ne fut donc pas ma surprise de recevoir le fameux mail de Mme Calarnou, à l’aube du mois de septembre, celui dans lequel elle m’annonçait :

Votre roman a été classé par le comité de sélection pour faire partie des trois romans soumis à l’appréciation des Lions Clubs de l’Ouest (du Mans à Brest en passant par Angers et Nantes)

Voilà donc mon roman engagé dans la course finale. Une grande fierté, déjà. Et encore quelques mois à patienter.

Lauréate

C’est par mail, toujours, que j’ai reçu LA nouvelle : je suis lauréate du Prix Lions du roman régional. C’est complètement dingue, pas vrai ? Je suis heureuse, j’ai le trouillometre à zéro, aussi. Le prix me sera remis lors du congrès annuel du Lions grand Ouest le 28 mars au Quartz (Brest). J’aurai droit à une séance de dédicaces le matin, et la remise des prix en début d’après-midi. Je viendrai vous raconter ! J’ai eu le plaisir, ensuite, d’échanger longuement par téléphone avec la responsable du concours. Une rencontre est prévue courant mars.

Parfois, le destin donne un coup de pouce à ceux qui n’osent pas ?

Je voudrais remercier à nouveau Le Télégramme, en particulier Nathalie André pour l’article qui a porté mon premier roman à l’attention du Lions Clubs District 103 Ouest, et notamment à Marie-Françoise Calarnou. Merci également à tous les membres Lions  (plus de 200), pour le temps consacré à la lecture des romans. Car je n’oublie pas ici mes collègues auteurs, d’autant que la course fut serrée jusqu’au bout.

Résultats Lions Club
Source : Lions France – Distric 103 Ouest

Je voudrais profiter de cet article pour vous inviter à découvrir leur travail :
Xavier ACCART : « Le dormant d’Ephèse » – éditions Tallandier
Marie-Eline VINCENT : « Si le bleu s’envolait » – éditions Oyats

On continue ?

Le prix du Roman Régional du Lions club qualifie le lauréat pour l’étape suivante : “Demain le jour se lèvera” fait donc partie des quatorze finalistes en lice pour le Prix National Lions de littérature. Il va se frotter à un jury composé de six professionnels (un directeur de maison d’édition, un auteur célèbre, un directeur d’une grande librairie parisienne…). Quel honneur et surtout, quel bonheur ! 

P.S. Autant vous le dire, j’ai l’impression d’avoir gagné le Goncourt !

Si vous souhaitez découvrir ma duologie, c’est par ici ⬇️
T1 Demain le jour se lèvera
T2 À la lueur de nos pas accordés




N’oubliez pas de boire un peu, et de lire beaucoup !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.